extractions dentaires
Santé

Extractions dentaires sélectives

Posted on

Dans le domaine de l’orthodontie, certaines mesures sont inévitables pour obtenir de bons résultats. Parmi ces opérations figure l’extraction dentaire sélective. Cette mesure est appliquée par le dentiste dans la mesure où les dents primaires constituent un blocage à l’éruption normale des dents définitives. Avant de prescrire ce traitement, le praticien doit d’abord procéder à une radiographie dentaire. Notons qu’un retard considérable de la chute des dents peut causer des problèmes, notamment sur la fonction et l’esthétique de la dentition.

Objectifs de l’extraction sélective

  • En premier lieu, l’extraction pilotée chez les jeunes patients permet d’apporter de l’équilibre à la largeur des arcades dentaires.
  • En second lieu, l’espace nécessaire pour les dents secondaires est préservée, ce qui permet une éruption normale de ces dernières.
  • Troisièmement, du point de vue esthétique, la dentition est mieux présentée, ce qui favorise la confiance en soi de la personne.

Il se pourrait que l’extraction sélective soit aussi faite dans le but de résoudre certains problèmes d’élocution ou pour la correction d’habitudes orales. Par manque d’espace, les dents permanentes risquent de pousser dans la mauvaise direction.

Grâce à l’extraction dentaire, l’espace est redistribué et les dents permanentes peuvent pousser dans la bonne trajectoire. Il convient de noter que malgré l’extraction pilotée, un traitement orthodontique peut être requis. En effet, l’extraction ne garantit pas une éruption normale de toutes les dents permanentes concernées.

La nécessité de la radiographie dentaire

Selon le centre dentaire Don Quichotte à Québec, la radiographie dentaire permet au praticien de faire le bon diagnostic, d’anticiper les problèmes éventuels et de formuler les recommandations qui permettent d’en limiter les conséquences. Pour avoir plus de précision, le dentiste peut faire appel aux petites radiographies dans la bouche des patients. Bien qu’elles ne couvrent que quelques dents, les radiographies péri-apicales, inter-proximales et rétro-alvéolaires permettent d’identifier la présence de caries, de défauts osseux et de petites lésions. Néanmoins, il existe aujourd’hui des machines radiographiques numériques qui présentent une meilleure qualité de résolution et d’image que les radiographies réalisées avec des films. Une fois que la radiographie est faite, le dentiste saura avec précision quelles dents extraire. Après l’extraction, il devra suivre l’évolution de la dentition de l’enfant.

Le centre d’entaire donquichotte au cœur de L’Île-Perrot à Québec à plus de 20 ans de pratique de la dentisterie, cette équipe a développé une expertise dans plusieurs disciplines.
centredentairedonquichotte.com/

Conséquences en cas de non extraction dentaire

Les dents primaires sont faites pour tomber naturellement à partir de l’âge de 6 ans. Néanmoins, il peut arriver qu’elles soient tenaces et refusent de tomber au bout d’un certain temps. Ce retard dans la chute des dents de lait entraîne la modification de la trajectoire d’éruption des dents définitives sensées les remplacer. L’éruption sera anormale et causera des problèmes dentaires, notamment de la malocclusion. Corriger ou déplacer directement une dent est pratiquement impossible. Seule l’extraction pilotée permet d’influencer la direction et le moment de la poussée des dents définitives. Les rendez-vous chez le dentiste sont primordiaux car ils permettent de suivre l’évolution de la dentition de l’enfant. En cas de doute, le praticien peut rapidement prendre les mesures adéquates. Rappelons qu’à part la fonction masticatoire, la dentition joue aussi un rôle important dans l’estime de soi de chaque personne.