Santé

Préparation intestinale pour la coloscopie longue

Posted on

La coloscopie est un examen qui consiste à visualiser tout l’intérieur du tube digestif supérieur. Elle est utile pour le médecin dans le but d’établir un diagnostic des problèmes pouvant survenir au sein du côlon et de les prévenir. Il sert également à dépister un éventuel cancer du côlon.

Les préparatifs

Bien avant la date prévue de l’examen,  le médecin de la clinique privée Montréal donne les directives quant à la préparation à la coloscopie comme le site ciusss-nordmtl.gouv.qc.ca avec ce PDF. En effet, la veille d’une coloscopie longue, environ trois jours avant, il est important de suivre une diète en fibres et prendre un laxatif, de telle sorte à évacuer toutes les selles de l’intestin. Le médecin ne pourra examiner l’intérieur de l’intestin que lorsqu’il sera presque totalement vide. Il est essentiel de suivre la diète recommandée et de prendre le laxatif prescrit car si le médecin ne parvient pas à voir l’intérieur de l’intestin, le patient sera obligé de prendre un nouveau rendez-vous et de recommencer la préparation depuis le début. Il est à noter que pendant la préparation à la coloscopie, il est important pour le patient de rester chez lui car sous l’effet du laxatif, il doit s’attendre à avoir la diarrhée et se précipiter fréquemment dans la salle d’eau.

Les tâches à accomplir

Le médecin donnera également des directives à suivre minutieusement par rapport aux aliments à consommer et ceux proscrits. Tout d’abord, les boissons alcoolisées sont strictement interdites 1 à 3 jours avant l’examen. Il lui est également interdit de fumer la veille de la coloscopie. Le patient consommera plutôt du bouillon, du thé et des jus. Boire de l’eau est très important pour garder le corps hydraté pendant que l’intestin se vide.

Ensuite, un régime sans résidus doit être suivi. Il consiste à manger du fromage à pâte dure, pas de yaourt ni de lait. Dans la catégorie « viande », on distingue les viandes blanches, à savoir du veau et du porc sans graisse ; du bœuf maigre ; de la volaille sans peau ; du jambon maigre cuit. Il est aussi recommandé de manger des œufs, quel que soit le mode de préparation; des céréales, notamment le riz, les pâtes, le tapioca et la maïzena mais surtout pas de farine complète ni de pain. Consommer aussi du sucre blanc, du miel et de la gelée mais pas de confiture. En outre, les aliments tels que les fruits, les légumes verts et les aliments gras sont interdits. Il est formellement interdit de manger quoi que ce soit les heures précédent la coloscopie.

Par ailleurs, si le patient est déjà sous médicaments ou prend des vitamines, il est tenu d’en informer son médecin qui jugera si c’est nécessaire de continuer ou non la prise de ceux-ci jusqu’au jour de l’examen.

Enfin, il est indispensable pour le patient de rencontrer le médecin anesthésiste au moins 48 heures avant l’examen. Le médecin anesthésiste doit être en possession des ordonnances habituelles du patient et de ses examens récents tels que les prises de sang et l’électrocardiogramme ainsi que les différents avis des précédents anesthésistes et gastroentérologues.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *