Santé

Importance de l’endodontie pour la santé bucco-dentaire

Posted on

L’endodontie, voilà un terme que vous n’avez peut-être jamais entendu mais que vous avez sûrement déjà subi. L’endodontie n’est autre que le traitement du contenu d’une dent, c’est-à-dire au niveau de la pulpe. Comment se déroule un traitement endodontique ? A quel moment faire appel à cette technique ?

L’endodontie, en quoi ça consiste ?

Composition d'une dent
Composition d’une dent ( couronne, email, dentine, pulpe, cément, Os, Racine et gencive)

Pour ceux pour qui le terme est nouveau, l’endodontie est une branche de l’odontologie, donc de tout ce qui touche l’organe dentaire. Elle se pratique en clinique dentaire  dont certains de ses praticiens comme les Dr David Côté et  Dr Martin Dubois se sont spécialisés en la matière. On ne fait souvent appel à ces derniers qu’en dernier recours ou dans des cas particuliers (perforation, canaux minéralisés, anatomie complexe,…).

Il s’agit pour le chirurgien-dentiste comme ces dentistes de Gatineau de retirer la pulpe dentaire, c’est-à-dire la partie qui relie la dent au reste de l’organisme. On parle ainsi de dévitalisation de la dent. Habituellement, on procède à des traitements endodontiques pour rallonger la durée de vie de la dent et ainsi éviter l’extraction.

Pourquoi avoir recours à l’endodontie ?

La pulpe, qui est au cœur de la dent en est la partie vivante. C’est elle qui est à l’origine de la formation de la dentine et qui protège la dent contre les agressions. Lorsqu’une dent est abîmée en profondeur, la pulpe est touchée. L’inflammation, si elle n’est pas soignée à temps, peut devenir une infection et se gangréner. L’infection peut éventuellement se propager dans d’autres endroits du corps et générer des maladies, notamment cardio-vasculaires. Un corps sain passe donc par une bonne santé bucco-dentaire.

Si auparavant, l’extraction dentaire était la solution ultime pour venir à bout des caries, il existe dorénavant une technique beaucoup plus « soft » : l’endodontie. Elle permet de rallonger la durée de vie de la dent et de stopper les douleurs sans avoir à l’enlever. Car, sachez-le, le manque de dents peut aussi créer un déséquilibre dans la bouche et avoir des conséquences d’un point de vue esthétique mais aussi au niveau de la santé.

A quel moment avoir recours à l’endodontie ?

Il faut avoir recours à l’endodontie, aussi appelée traitement de canal, lorsque la dent est abîmée de l’intérieur, c’est-à-dire lorsque la chambre pulpaire est touchée. Cela peut être dû à une carie, une bactérie ou à une fracture de la dent. Il arrive également qu’une intervention endodontique est nécessaire lorsque la pulpe dentaire est endommagée ou lorsqu’un abcès ou une infection se développe.

Il est recommandé de prendre contact avec un endodontiste (Quand consulter le dentiste ? ) lorsque les symptômes suivants apparaissent : douleurs en contact du chaud ou du froid ou lors de la mastication, un gonflement au niveau de la gencive, le tout accompagné d’une fièvre ou de l’apparition de ganglions. Cependant, il arrive que certains de ces signes n’apparaissent pas.

Comment se déroule le traitement ?

Le traitement se fait sous anesthésie locale. Après ça, le chirurgien-dentiste va creuser la dent pour atteindre la pulpe dentaire. Il procède ensuite au nettoyage des canaux radiculaires à l’aide de fines limes. Il met ensuite en place un matériau que l’on appelle « gutta-percha » pour sceller l’ouverture. Si le traitement se fait en deux étapes, le praticien pose un pansement provisoire avant la restauration définitive de la dent. Il se peut qu’après l’opération, des symptômes inflammatoires peuvent être constatés par le patient. Ceux-ci pourront être calmés par des anti-inflammatoires.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *